La prochaine fois – Marc Lévy

Titre : La prochaine fois
Auteur : Marc Lévy
Editions : Pocket
Collection : Ø
Prix : 6.70€ 
Pages : 256
Date de parution : 6 juin 2013

Résumé : 
Parti à la recherche d’un tableau mystérieux, Jonathan Gardner, expert en peinture à Boston et spécialiste incontesté de Vladimir Radskin, peintre russe du XIXe siècle, croise la route de Clara, jolie galeriste londonienne. Ce qui les réunit ? Une vente exceptionnelle de tableaux de Radskin incluant sa dernière oeuvre, tableau mythique que personne n’a jamais vu. Jonathan est sur le point de se marier avec une ravissante artiste peintre, Anna. Il doit faire vite pour pouvoir s’occuper avec elle des préparatifs de mariage. Paradoxalement, dès le premier regard échangé entre Jonathan et Clara, tous deux sont convaincus de s’être déjà rencontrés… Mais où et quand ? À Londres, il y a plus d’un siècle.

MON AVIS : 

Depuis la création de mon blog, c’est la première chronique d’un roman de Marc Lévy que je fais, mais je tiens à préciser que je suis fan de cet auteur et que j’ai presque lu tous ses livres !! Il m’en manque deux en fait pour les avoir tous lus. Petite parenthèse. Passons à la chronique.

Je dois dire que ce roman m’a littéralement scotché, et je dois dire que c’est un coup de cœur.  Au début, je ne savais vraiment pas à quoi m’attendre donc j’ai commencé ma lecture sans trop savoir où cela aller m’amener. J’ai été bien surprise de constater que dès le premier chapitre, je me suis immergé dans l’univers de Jonathan et Peter dans leur quête de vérioté. En effet, on suit Jonathan Gardner, vivant à Boston, spécialiste en peinture et plus particulièrement de Vladimir Radskin  un peintre russe du XIXè Siècle et de son meilleur ami Peter, commissaire-priseur.  Alors qu’il est à la recherche depuis des années d’une œuvre de ce peintre dite mythique car celle-ci n’a jamais été vu. Alors qu’une vente se profile à l’autre bout de l’océan, Jonathan se précipite pour aller à Londres dans la galérie de Clara afin de voir les œuvres du peintre. Laissant à Boston une fiancée désespérée, Anna, dont il est sur le point d’épouser.
Mais sa rencontre avec Clara, vous bouleverser leur vie à tous les deux.  C’est ici, aussi qu’elle a littérallement subjugée mon attention. Mar Lévy à travers son roman a su me faire voyager entre Boston et Londes en passant par la Florence (Italie) ainsi que par Paris.
De nombreux événements vont se produire laissant le lecteur perplexe, se posant mille et une questions.  De fil en aiguille, on aura quelques réponses mais il y aura toujours un nouvel élément pour qu’une autre interrogation vienne prendre place.

La relation Jonathan/Clara est tout simplement magnifique, je me suis beaucoup attachée à ce nouveau couple. Mais j’ai eu beaucoup de peine pour Anna, pour qui il était censé devenir son mari d’ici à 4 semaines. Mais Lévy utilise des mots tellement émouvant, touchants que je me suis laissé prendre au jeu.
On se rend compte également, qu’Anna discute avec une mystérieuse femme aux cheveux blancs évoquant Jonathan mais sans savoir de quoi il retournait. J’avais toujours envie de lire plus pour en savoir plus sur cette relation plus que bizarre.
Puis lorsque Jonathan et Clara recoivent une peinture de Radskin non signé, un voyage à travers l’Europe va s’ensuivre pour découvrir pourquoi l’auteur de ne l’a pas signé ? Et surtout pourquoi a-t-il peint cette œuvre alors qu’elle déroge aux règles fixée par ce peintre lui-même. Là Marc Lévy nous tient en haleine, on a envie d’en savoir plus. La relation avec Clara devient intéressante car lorsqu’ils se touchent, Jonathan a des vertiges et a de mystérieuses visions. Clara et Jonathan croient s’être déjà vus, mais ou et quand ? Tel est la question. La nuit il fait également des rêves bizarres.  Au fur et a mesure de la lecture, des révélations sont faites qui m’ont toutes surprises. A chaque fois  qu’une révélation été faite je me surprenais à dire : « non c’est pas vrai » ou  » oh punaise je l’avais pas vu venir celle-là »  ou encore « waouh sérieusement ». Non vraiment ce roman m’a surpris du début à la fin. Je ne m’attendais vraiment pas à cela. On voit bien également que Marc Lévy déborde d’imagination et qu’il maitrise son sujet concernant la peinture, les méthodes de peintures et surtout celles utilisées au XIXè siècle. On voit bien que Lévy a dü faire beaucoup de recherches afin de rendre son roman crédible. En tout cas, je fus très impressionné par cela.. A chacun de ses romans je suis conquise et avec ce roman encore plus.

Quant aux personnages, j’ai beaucoup aimé le personnage de Peter, à l’humour parfois décalé. Toujours là pour conseiller son ami,  lui remonter le moral.
J’ai également apprécié retrouvé pour quelques pages seulement puisqu’il n’apparait qu’à la toute fin, l’inspecteur Pilguez (personnage récurrent dans les romans de Marc Lévy ).

La fin est tout simplement magnifique alors que rien ne présagé que cela se termine ainsi. Je me suis justement demandé « mais comment vont-ils arriver à se retrouver ?»  Et puis la révélation de fin, je n’y crois vraiment toujours pas tellement j’ai été surprise et conquise. Une fin sublissime comme je les aime.

Merci beaucoup Marc pour cette belle histoire d’amour qui m’a transporté par delà tout ce que j’espérer !!! En deux jours à peine le livre a été dévoré ! Un vrai coup de coeur !!! 

Ma Note : 10 /10

 

 

 


Cet article vous a plus ? Partagez le !

Classés dans :,


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


12 commentaires

  • Phebusa (décembre 23, 2013) :

    Un Marc Levy à noter sur la liste alors…

  • fantasybooksaddict (janvier 18, 2014) :

    J’ai adoré aussi! Je crois que c’est mon préféré de Marc Levy 🙂

    • admin (janvier 23, 2014) :

      Je sais pas si c’est mon préféré de Mac Lévy mais un coup de coeur !!!